« Si les larmes se ressemblent… »

Si les larmes se ressemblent,
Valsant sur les vagues,
Cela est que l’âme regorge d’eau…
Renaît ainsi de ces cendres, tel un phénix !

Un temps de grâce,
pour une larme qui s’enlace
puis coule comme une pluie transparente.

Rien ne meurt vraiment tout a fais,
Il suffit qu’on se souvienne,
Pour que larmes s’en suivent !

Pouvant s’évaporé,
Partir au lointain souvenir
Peut être par le biais d’une âme créatrice !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Tu as étais mon mystère comme tu as étais mon hirondelle… »

Tu as étais mon mystère, comme tu as étais mon hirondelle !
J’ai étais tienne, tu as étais miens comme tu as fais scintiller  mes rêves,

Nos âmes se sont embrasé et nous ne pouvions faire marche arrière,

Nous étions sur le point de non retour car je ne pouvais me résoudre a te laisser partir !

Ô toi qui a fais vibré mon âme, toi qui a enflammé mon cœur, toi qui a fusionné avec mes pensées !

L’aurore croisa les cieux, le brouillard vint a nous, la nuit elle même fut devenu une obscurité éternelle !
Les corbeaux vola le long des cotes, les goélands eux contemplèrent les pleines !
Une barrière nous séparâmes maintenant mais je sais que tu n’es jamais loin,
Car même au lointain de mon âme tu es présent a mes cotés !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« A travers les frontières, ou pleurèrent nuit et jour… »

A travers les frontières,

Ou pleurèrent nuit et jour,

Le vent battis des ailes tel les colombes qui traversèrent les cieux !

J’attendis en haut de la plus haute tour !

La ou nos âmes se retrouvèrent,

Et ainsi illuminé la nuit de milles étoiles !

Tu brillas comme des éclats de verre,

Tu fus reffléter par l’eau,

Contemplant les Océans,

Naviguant sur les Marais !

Cela est ainsi que nous nous retrouvâmes pour l’éternité !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Tu es mes ténèbres… En travers l’obscurité… »

Tu es mes ténèbres !
La nuit me ronge de toi,
impossible de revoir le jour,
Je te vis a travers un brouillard infinie,
les corbeaux vola alors vers toi !

En travers l’obscurité
Je vins a toi !
Pas très loin de ton etre,
Un bien funeste présage !

Et je fus éblouit pour toujours et a jamais !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Ô toi qui a toujours su… »

Ô toi qui a toujours su revenir dans ma vie
Ô toi qui a toujours étais présent a mes coté
Toi a qui j’ai du dire « adieux » pour une minute avant que tu revienne !
Tu me guide jour a jour, nuit a nuit… Tu es mon éternité !
Mon destin a croisé ta route, tu as su la brisé et la reconquérir !

Ô toi qui a illuminer mes rêves
Ô toi qui a scintiller mes pensées
Tu es ainsi parti !
Jour a jour je pense a toi ! Tu essouffle mes espérances, tu évapore les tempêtes,
Tu es éternisé en moi !
Mon chemin sans toi n’est que dires mais pas ma destinée !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Tu as su illuminé mes jours, comme tu as fais briller mes nuits… »

Tu as su illuminé mes jours, comme tu as fais briller mes nuits!
Tu as éteint mon âme en allumant mon cœur!
Seule dans la nuit ainsi éclairé de tes lumière je te vis !
Seule vers le soleil qui se lève, j’avança en t’attendant seconde par seconde, minute par minute!
Entendant ta voix me guider pas a pas, j’avance, je t’attend, je te vois dans un futur lointain !
Brouillard qui s’évapore, ta pluie dorée qui coule sur mon visage
Je me souviens ainsi de nos souvenirs !

Un soir alors que je ne t’attendais plus, je te revis dans mes pensées !
Tu es graver dans ma peau !
Sculpter dans mon cœur
Tu as peint mes pensées
Ciseler mes rêves et mon âme !
Tu as fais de ma vie un Arc en ciel tel la pluie qui frôle les rayon du soleil !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Si la nuit rime… Si le jour rime… »

Si La nuit rime avec la mort,
l’oubli prouvera que tu as tort,
Si la mort défie ton ennui,
Ne lui cède pas ton âme et ta vie !

Si le jour rime avec la vie,
Alors levée du soleil sur les pleines encore endormi,
Pensant ainsi aux absents qui n’ont guère revu le jour,
Aux présent qui ont refait une nuit si étoilé.

Coucher du soleil, ciel d’ambre, Diamant aux doigt, Oeil d’un Saphir,
Brillant de mille éclat tel la nuit qui traverse le jour,
Eclipse, Eclipse…
Qui traversa l’Est du pays… Jusqu’a arrivé dans nos coeur…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Le lointain cache son ennui… »

Le lointain cache son ennui,

Sous une auréole sans gloire,

Lueur face a la pensée noire,

Mais qui retombe dans la nuit.

J’ai peur, peur que cela soit finis

Pourtant je sais qu’il n’en ai guère !

Un jour tu trouvera la paix

Une paix éternelle !

J’espéré la trouvé mais ma paix c’est toi !

J’ai étais tienne pour une seconde, pour une minute…

Pour une heure probablement.

Tu as étais miens pour une éternité

Qui est éternisé en moi !

Sous l’ombre d’une hésitation nos chemins furent séparé a jamais !

L’espoir de te revoir fut forte mais en vain !

Alors que l’aurore traverse les cieux,

Je sais que tu n’es jamais loin,

Contemplant les mers et les oceans d’ une âme si vagabonde

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Le jour pousse la nuit… La nuit pousse le jour… »

Le jour pousse la nuit,
Et la nuit s’assombrit,
Pousse le jour qui luit,
D’une obscure ombre.
Amour sois le support,
De mes pensées qui s’envole vers toi !
La nuit pousse le jour,
et le jour s’éclaira,
Pousse la nuit qui luit,
d’une lumière éternelle.
Amour sois le support,
De mes rêves qui sont épris de toi !

Une brillante lumière,
Une ténébreuse ombre,
vint a nous.
Nos pas guider,
Ta présence en ces lieux,
Ta présence en moi,
traverse toute mon existence !
Mon âme comme mes larmes
Ainsi évaporer !
Sans toi le bonheur est vain,
Et quelle enflamme mon cœur !

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

« Alors qu’on se connaissait a peine, tu m’as transportée… »

Alors qu’on se connaissait a peine, tu m’a transportée dans tes ténèbres!
Tu m’as fais voir le jour comme tu m’as fais pleurer la nuit !
Alors qu’on se connaissais a peine tu m’as transportée a travers les cieux,
croisant les âmes vagabonde !
Tu m’as fais voir de tes lumières et de ton obscurité !
Au delà de l’aurore qui nous traverse, au delà de l’aube qui ne tarde a se lever,
je vois ta présence, ton odeur tout autour de moi !
Tu apparais dans mes pensées comme tu apparais dans mon cœur !
Tu illumine mes rêves comme tu éteint mes cauchemars !
Errante dans les rues je ne t’ai point revu, mais je savais que tu étais a mes cotés!
Ta présence éclairé mon chemin, me guider vers l’au delà !
Ta voix me chuchoter, me faisais avancer !
Tes yeux briller de mille éclat, je suivais ainsi ton regard lumineux !
Tu m’as alors montré un chemin, celui que je devais suivre
Je le suivais encore et encore jusqu’à trouvé ma destiné !
Et… Je t’ai retrouvé… Tu m’as retrouvé… Nous nous sommes retrouvés…
Réveiller de cette longue absence… Je te vis a mes cotés… Me disant que tu ne partirais plus jamais… Te disant que je ne partirais plus jamais…

Publié dans Non classé | Pas de Commentaires »

12345

Poesisophie |
Incarnatus |
Traces écrites d'un qu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Theyoungboy
| 1jour1chapitre
| CULTIVOR